Français English Deutsch Italiano Español Chinese Title : '; } } $myWidgetVariable= new myWidget (); ?> Chronologie de Paul Renouard | Paul RENOUARD, P.Rd, dessinateur (1845-1924) - ポール・ルヌアール

Chronologie de Paul Renouard

1845 – Naissance le 5 novembre de Charles Paul Renouard à Cour-Cheverny (Loir-et-Cher) issu d’une modeste famille de sabotier solognot. (Père : Pierre Antoine Renouard)

1859 – Paul Renouard a 14 ans lorsqu’il monte à Paris pour gagner sa vie en tant que ficeleur de paquets dans un magasin puis comme peintre en bâtiment.

1868 – Il étudie auprès d’Isidore Alexandre Augustin Pils à l’école des Beaux-Arts à Paris.

*Guerre franco-allemande, qui dura du 19 juillet 1870 au 29 janvier 1871*

1870 – Paul Renouard s’engage volontairement comme mobile de Loir-et-Cher 75e régiment, il est libéré en 1871 à la fin des hostilités

1875 – Collabore avec maître Isidore Pils pour la réalisation de la décoration de l’opéra de Paris (actuel opéra Garnier). Isidore Pils tomba malade et Paul Renouard finira l’exécution des plafonds.

1875 à 1880 – Début de sa collaboration avec l’Art, Paris Illustré où il donne des séries d’études remarquées sur les danseuses, le monde du Palais de Justice, de la Bourse, du Parlement. Il a illustré Jacques Vingtras, l’enfant de Jules Vallès.

1877 – Il expose pour la toute première fois des croquis d’acteurs au Salon des Artistes français puis il exposa au salon de la Société Nationale des Beaux-Arts dont il fut membre sociétaire.

1880 – Début d’une longue collaboration avec L’Illustration (44 ans), reportage au Havre pour le congrès socialiste et collaboration avec le Monde Illustré.

1881 – Il est dépêché en Tunisie, comme reporter et dessinateur pour y couvrir « les évènements ». Il réalisera cette année un album intitulé « Croquis d’animaux ».

1884 – Il voyage à Londres puis Washington et collabore avec le journal The Graphic de Londres puis avec The illustrated London news et le Daily Graphic. Il exposera à Londres avec la Royal Society of painters  ans Etchers et à la English art club. Il reçu une mention honorable en 1883, une médaille de troisième classe en 1889.

*Lancement du Kodak, premier appareil photographique*

1889 – Médaille d’Or de l’Exposition Universelle de Paris

1891 – Succès de « Rome pendant la semaine sainte » dont les dessins sont de Paul Renouard

1892 – Paul Renouard saisit sur le vif le public et les acteurs à l’Opéra de Paris et à Londres (Théâtre Royal de Drury Lane) et il publie un luxueux album qui est un succès préfacé par Ludovic Halévy, intitulé « L’Opéra », comprenant trente-deux eaux-fortes et des dessins originaux.

1893 – Paul Renouard est fait chevalier de la Légion d’honneur.

1894 – Paul Renouard fait la une de The Graphic avec son portrait de l’anarchiste
1894 – Il est fait Chevalier de la Légion d’honneur le 3 avril

1895 – Paul Renouard est à Londres pour l’anniversaire de la Reine

1897 – Paul Renouard couvre à Londres le Jubilée de la Reine Victoria pour l’Illustration

1898 – Paul Renouard édite un recueil de gravures sur l’Affaire Dreyfus (99 gravures).

1900 – Médaille d’Or de l’Exposition Universelle de Paris

1901 – Il réalisera un album intitulé « L’Exposition de 1900″

1902 – Paul Renouard est professeur à l’École des arts décoratifs où il donne un cours de « croquis d’après modèle vivant et en mouvement » – Paul Renouard participe à la mission Rochambeau « Le gouvernement français envoie officiellement aux Etats-Unis une mission, avec un général et un amiral à sa tête, pour remettre au gouvernement fédéral une statue de Rochambeau. » Paul Renouard devient professeur à l’École des Arts décoratifs. 

1903 – Il est élu secrétaire de la Société nationale des beaux-arts
1903 – Paul Renouard couvre le procès de Thérèse Humbert

1904 – Une grande rétrospective lui est consacrée au Musée nationale du Luxembourg

1905 – Édition du rarissime album d’esquisses et de croquis animaliers, « Mouvements gestes et expressions » composé de 204, vaut à son talent, fondé sur l’observation, l’exercice de la mémoire et la rapidité d’un trait évocateur, une consécration officielle. 

1909 – Paul Renouard couvre le procès de Marguerite Steinheil pour l’Illustration

*Première Guerre mondiale du 1er août 1914 au 11 novembre 1918*

1914 – Paul Renouard expose à l’Exposition internationale des Beaux-arts de 1914 à Lyon

1914 à 1918 – Paul Renouard suivra de près la première guerre mondiale mais pas comme soldat. Il est âgé de 69 ans ce qui ne l’empêchera pas d’être présent au plus près des combats et des soldats à en juger par ces dessins et gravures (Exemple : attaque du 1er régiment de tirailleurs marocains, le 28 juin 1918, à 5 h 5 m).

1920 – Paul Renouard est fait Officier de la Légion d’honneur le 8 aout

1922 – Le Musée des beaux-arts de Blois inaugure les salles Paul Renouard suite à l’acquisition par la ville de l’album Paul Renouard, son oeuvre sur la guerre 1914-1917, complété d’un don important de l’artiste. La collection est complétée par des achats importants entre 1927 et 1935, puis par le don May en 1971. Au total ce fonds comprend sept peintures et environ 550 dessins et gravures.

1924 – Décès de Paul Renouard à Paris le 2 janvier dans son appartement du 23 Quai de l’Horloge à Paris (75001).

Avec sa femme Émilie Larsonneur, Paul Renouard a eu une fille unique. Elle a épousé  Monsieur Baron et de leur union est née un fils unique François Baron-Renouard. 

1924 – Sorti du recueil posthume intitulé « La Danse » (préface de Marcel Valotaire), 17 planches de croquis gravés.

1926 – À l’initiative de l’École de la Loire dont il fut le président, un buste est réalisé par Albert Chartier, un de ses élèves aux Arts Décoratifs, et inauguré dans les jardins de l’évêché à Blois.

 

 

Comments are closed.